LUNETTERIE LENTILLES DE CONTACT MONTURES TENDANCES ACTUALITES

Defaut visuels

On peut également appeler ça une « amétropie ». Corriger une amétropie revient à dire que l’on cherche à positionner l’image perçue par l’oeil sur la rétine, par le moyen de lunettes ou de lentilles selon le cas. Voici un petit explicatif des trois défauts de vision majeurs dont vous avez surement entendu parler, ainsi que d’autres points courant pouvant être abordés, mais qui ne sont pas forcément toujours clairs

La myopie

La myopie est un défaut visuel dû à un oeil trop puissant pour sa longueur. L’image perçue est en avant de la rétine. Ce défaut visuel crée principalement une vision floue de loin. On corrige le myope par un verre divergent = concave = négatif
 

L'hypermétropie

L’hypermétropie est un défaut visuel dû à un oeil qui n’est pas assez puissant pour sa longueur. L’image perçue est en arrière de la rétine. Pour compenser ce manque de puissance, l’oeil de l’hypermétrope peut tenter de « tricher » en accommodant, ce qui à pour conséquence de créer plus de puissance lui permettant de ramener l’image sur la rétine et de voir net. Cependant, l’hypermétrope ne peut pas maintenir cet effort d’accommodation en permanence et à besoin d’une correction visuelle. On corrige l’hypermétrope par un verre convergent = convexe = positif

L'astigmatisme

L’astigmatisme est défaut visuel dû très souvent à une déformation de la cornée. Ce défaut visuel crée principalement une vision déformée/floue. Il est très souvent associé à une myopie ou une hypermétropie. On corrige l’astigmatisme par un verre torique.
 

La presbytie

La presbytie est une évolution naturelle de la vue qui touche la totalité de la population à partir de la quarantaine et vient affecter la vision de près. Ceci est dû à une rigidification et une perte d’élasticité du cristallin, organe qui permet de faire naturellement la mise au point en vision rapproché. Ce défaut visuel provoque une vision de lecture très inconfortable, voire floue selon l’avancée si vous n’est pas corrigée. Pour corriger votre presbytie, plusieurs solutions s’offrent à vous selon vos besoins, aussi bien en lunettes qu’en lentilles de contact. Les verres progressifs peuvent être une solution, mais il en existe également d’autres complémentaires en lentilles de contact.

Le kératocône

Le kératocône est une pathologie qui induit une déformation de l’oeil, mais plus précisément un amincissement ainsi une irrégularité de la cornée. La conséquence visuelle de ce « bombement » est un astigmatisme irrégulier qui provoque un brouillard visuel ainsi qu’un dédoublement des images.

Il existe de nombreuses théories concernant les causes de cette pathologie, mais aucune n’est totalement probante. Actuellement, les théories revenant le plus sont l’hérédité, l’atopie, les anomalies chromosomiques ou les contraintes mécaniques. La génétique à une part non négligeable dans cette maladie et la recherche s’intéresse au kératocône en tentant d’isoler le gène responsable de cette déformation.

Il existe plusieurs stades d’avancée permettant de classifier la gravité du kératocône et d’en déduire sa prise en charge. Sur un stade très léger (kératocône frustre), une personne pourra se faire adapter en lunettes ou lentilles. Sur des stades plus avancés, seule l’adaptation en lentilles permettra d’avoir une bonne vision. Un suivi régulier chez l’ophtalmologiste est fortement conseillé quand cette affection est constatée.


L’orthokératologie :

L’orthokératologie est une technique consistant à porter pendant la nuit des lentilles rigides faites sur-mesure afin de corriger temporairement la myopie et/ou l’astigmatisme. La cornée reprendra progressivement sa forme initiale au fil de la journée. Le principe repose sur une modification de courbure de la cornée en jouant sur l’élasticité des tissus, et la migration des cellules épithéliales.

Ce procédé est aussi adapté pour les enfants, et même le plus souvent utilisé pour ces derniers, de nombreuses études démontrant depuis des décennies que cette méthode pouvait être un frein à l’évolution myopique. C’est une technique très utilisée en Asie et en Amérique du nord, et se redévellope notamment en France depuis une dizaine d’année au vu des excellents résultats et des faibles risques.

Il y a cependant une limite dans la correction pouvant être corrigée au départ. Par exemple, un myope de -15 dioptries ne pourra pas être corrigé intégralement par ce procédé. Les contrôles de tolérances doivent être réguliers, ainsi que les normes d’hygiènes/d’entretiens des lentilles respectées afin d’obtenir le meilleur résultat possible.

Nous disposons au sein de notre structure tout les appareils nécessaires au suivi de votre adaptation pour assurer le meilleur résultat possible en veillant à garder le maximum de sécurité pour vos yeux.

Pour plus de renseignements concernant votre vision, n’hésitez pas à prendre contact avec l’un ou l’une de nos spécialistes qui pourront répondre à toutes vos questions, ou à consulter notre page afin de prendre un rendez-vous.




2020 © Optix Tous droits réservés.